FASTI | Grèce : austérité et politique anti-migratoire

Fédération des Associations de Solidarité avec les Travailleurs Immigrés (FASTI)

Share

Erreur de la base de données WordPress : [Table 'rosaluxwps.hmp_playlists' doesn't exist]
SELECT * FROM hmp_playlists WHERE playlist_name='2842'

Pavlos Fryssas

Pavlos Fryssas alias “Killah P”, assassiné le 18 septembre 2013

L’assassinat du jeune rappeur antifasciste Pavlos Fryssas par un militant du parti néonazi Aube dorée a temporairement remis la Grèce au-devant de l’actualité.

La crise n’a pas pour autant disparu et le carnage austéritaire imposé par la troïka FMI/UE/BCE  frappe désormais l’ensemble des couches sociales. Une économie de guerre s’est installée où survivre est devenu la préoccupation quotidienne des plus démunis. Pour les plus pauvres d’entre les pauvres,  le suicide est devenu le seul moyen d’échapper à la crise.

L’austérité catastrophique imposée par la troïka s’étend désormais à l’Espagne. Pourtant, le FMI reconnaît s’être trompé en ayant sous-estimé ses effets sur les économies européennes, sans pour autant faire machine arrière.

C’est pourtant contre les migrants que la crise grecque engendre la pire violence. Accusés par l’extrême droite d’être responsables de la situation, ces derniers sont devenus les boucs émissaires d’une partie de la population. Une solidarité identitaire et raciste se développe, excluant soigneusement tout ce qui n’est pas grec, même pour les dons de sang. Arrestations au faciès, détentions arbitraires, tabassages, la collusion des forces de police et des hommes de main d’Aube dorée se renforce de jour en jour.

Vidéo : Aris Chatzistefanou / The Guardian | Les liens étroits entre Police grecque et Aube Dorée

Un état de tension extrême permanent où le simple regard à un policier peut vous envoyer en prison pour six mois, où la couleur de votre peau est un prétexte suffisant pour être frappé ou poignardé.

À l’heure où les benêts prônent un “capitalisme patient” dans une économie “positive”, est-il illégitime de s’interroger sur les responsabilités pénales de ces institutions ? Ne serait-il pas temps de criminaliser l’économie financière ?

Stéphane Dujardin

M.A.J samedi 28 septembre / Reuters :

« La police grecque a arrêté samedi le chef d’Aube Dorée et un député du parti d’extrême-droite, accusés d’avoir fondé une organisation criminelle, et des mandats d’arrêt ont été émis contre des dizaines d’autres membres et élus du parti, a annoncé la police.

Les autorités grecques enquêtent sur les liens entre le parti ultranationaliste, qui est entré pour la première fois au Parlement grec en 2012, et le meurtre d’un rappeur antifasciste par un néo-nazi se réclamant d’Aube Dorée. »

 La vidéo de Mr. Dosso est à visionner après l’intervention audio de Grégory Lassalle Attention : son contenu peut heurter. 

Share